Tokio Hotel TV – Episode #5 : “The main reason why we came to LA”

.

Episode 5 : « La raison principale de notre venue à LA »

Bill : C’était… je veux dire, l’Allemagne était dingue avant que nous venions ici, c’était juste… je veux dire, c’était incontrôlable… du genre : vous rentrez à la maison et vous essayez d’avoir un peu de vie privée et tu réalises : « wow, nous ne pouvons plus avoir cela… ».

Bill : Des gens sont venus nous cambrioler et ça avait été juste la folie ! Et nous étions comme : « Ok, il n’y a plus rien que nous pouvons avoir, comme… avoir un semblant de vie privée ici, nous avons essayé un peu, mais ensuite, nous avons réalisé : « Ok, ça n’en vaut plus la peine », donc ça avait été une décision prise du jour au lendemain, nous avons fait nos bagages et nous avons pris toute notre famille et nos chiens…
Tom : Nous avons pris l’avion.
Bill : … et tout, et ensuite, nous avons loué un avion et puis, nous… ouais, nous sommes tout simplement parti !
Tom : Nous avons pris les choses importantes avec nous. J’avais Bill, j’avais les chiens, la famille, nous avions pris un groupe d’amis, donc nous avions tout le monde là-bas et nous avions une énorme maison et tout le monde était juste bien et donc, notre chose importante, comme la famille et les amis, nous les avions avec nous !

Bill : LA a été si différente pour nous, rien que pour la situation et la vie privée. Nous pouvons faire des choses simples, aller dehors et faire des trucs normaux, amusants.
Tom : Je dois dire qu’être dans la rue, se promener quelque part, être avec des amis et toutes ces petites choses, je veux dire, ça a été une des raisons principales de notre venue à LA.

Bill : Nous allons acheter de la nourriture pour Pumba et quelques friandises. Il… Pumba aime sa nourriture.

Bill : J’ai des lingettes. Huh ?
Tom : Qu’est-ce que c’est ?
Bill : C’est ce qu’a besoin Pumba.
Tom : J’ai ces…
Bill : Mais Pumba aime Paul Mitchell !

Bill : Regardez, ce petit chien mange tellement que je dois lui acheter des gros sachets de nourriture.

Tom : Ils sont si lent…

Tom : Pumbi, huh ? Oui Pumbi !

Bill : Je pense que c’est une sorte de bonne escroquerie en fait, car quand je l’ai eu, et encore maintenant, il est tellement mignon que tout le monde m’arrête ! Donc j’évitais de le prendre avec moi dans des endroits publics car les gens devenaient dingues !

Tom : Si jamais vous voulez essayer de parler à de jolies filles, vous devez simplement prendre Pumba et vous… il est un aimant à filles.
Bill : Vous avez un réel problème quand votre chien est plus célèbre que vous !
Tom : Ouais !
Bill : « Oh, puis-je prendre une photo de votre chien ? » et je suis comme : « Hum, ok ».
Tom : Ok.
Bill : « Ok, je vais rester loin de tout ça ! ».

Inconnu : Hey ! Vous avez un chien tout mignon !
Bill : Merci !
Inconnu : De rien. Un chien tout mignon…
Bill : Vous voyez ? Je vous l’avais dit !

Tom : Qu’est-ce ? Est-ce une merde de cheval ?
Bill : Ouais, je me posais la question.
Tom : C’est bien ça !
Bill : Ah, Pumba !
Tom : Hahaha !
Bill : Pumba, non, non, non ! Oust, oust, oust ! Viens. C’est si dégoutant.

Bill : Il n’y avait juste aucune inspiration dans notre vie. Il n’y avait rien à écrire à ce sujet et être créatif à ce sujet. Nous ne savions pas où aller. Nous aurions pu aller partout mais à LA, nous connaissions des gens et…
Tom : En plus du fait que nous voulions avoir une vie privée, nous voulions aussi faire de la musique donc, nous avons décider d’avoir plusieurs studios et nous avons travaillé avec plusieurs personne à LA auparavant et… et nous avions construit notre propre studio et nous aimons travailler à LA…

Bill : J’aime la cuisine allemande, c’est comme, quand vous êtes ici pour un long moment et qu’ensuite vous retournez chez vous et que vous avez de la cuisine allemande, c’est à ce moment-là que vous réalisez à quel point celle-ci est bonne !

Bill : Non, ouais, nous ne retournons pas très souvent (en Allemagne), mais chaque fois que j’y suis, et qu’ensuite… pour être 100 % honnête, je… j’aime… je veux dire, j’aime l’Allemagne ! Si je pouvais vivre en Allemagne, je vivrais probablement en Allemagne !

Bill : Je suis excité et… et bien sûr, nerveux aussi de partager, vous savez…ce que nous avons fait depuis ces dernières années avec le reste du monde… mais c’est si excitant car comme… bien sûr, le travail en studio est tellement différent de ce qu’on a l’habitude de faire quand nous sommes à l’extérieur, genre, la promotion, jouer et faire des performances, et j’ai hâte d’y être car ça me manque affreusement ! Ca me manque de jouer et d’être sur scène.
Tom : Tout était comme un énorme secret. Toutes les photos que nous avons prises, toute la musique que nous avons fait, et tout le reste… et… et révéler ça maintenant est… je veux dire, c’est toujours un sentiment étrange, donc… excitant mais bizarre à la fois.
Bill : Je pense que nous tous avons hâte d’être ensemble sur la route et, vous savez, faire à nouveau tout ça ! Je pense que tout le monde, quand nous entendons les chansons, nous sommes tout simplement vraiment excités avec, vous savez, ce qui est à venir !

Prochain épisode
« Le making of de Run, Run, Run »
Diffusion le 17 septembre
Bill : C’est dans la boite ! Nous avons terminé avec la première vidéo : Run. C’est fini. Je pense que ça va être incroyable !
Traduction par Prinz16

About the different editions of KoS

Three editions of the new album “Kings of Suburbia” are going to be available around October 3rd in the world. It will be possible to pre-order them online on Friday, in some countries. / Trois versions du nouvel album “Kings of Suburbia” seront disponibles partout dans le monde aux alentours du 3 octobre. Il sera possible de les précommander ce vendredi en ligne dans plusieurs pays. 

 

haha

Simple (CD)

1. Feel it all
2. Stormy weather
3. Run, run, run
4. Love who loves you back
5. Covered in gold
6. Girl got a gun
7. Kings of suburbia
8. We found us
9. Invaded
10. Never let you down
11. Louder than love

Deluxe (CD+DVD)

CD
1. Feel it all
2. Stormy weather
3. Run, run, run
4. Love who loves you back
5. Covered in gold
6. Girl got a gun
7. Kings of suburbia
8. We found us
9. Invaded
10. Never let you down
11. Louder than love
12. Masquerade
13. Dancing in the dark
14. The heart get no sleep
15. Great day

DVD
– « The intimate interview ‘time that we have the talk’ »

Limited Super Deluxe (CD+DVD, Box-Set)

– « Kings of Suburbia » deluxe
– An album with more than 50 pages of pictures / album photo de plus de 50 pages
– Nothing’s like before & Mädchen aus dem All (Devilish Démos)
– Double vinyl(e)

Tokio Hotel TV #4 – “Change the band name to…”

.

.

Episode 4 : « Changer le nom du groupe en…. ?! »
Bill : Pour être honnête, l’année dernière, nous étions prêts à sortir l’album donc, comme… la totale quoi, la maison de disque a entendu les chansons que nous avions sur la tracklist…
Tom : Tout le monde avait fait des projets.
Bill : … tout le monde avait fait des projets, on était vraiment à deux doigts (de le sortir), on était même sur le point de réserver des dates et on avait déjà les promotions sur le feu, et on planifiait déjà des émissions télés, et ci et ça. Donc tout le monde était en train d’organiser son calendrier en fonction et l’équipe était vraiment excitée. Tout le monde voulait le sortir, littéralement, mais à la dernière seconde, nous… nous nous sommes dit « ok, non ».
Tom : Ca n’a même pas été comme ça que nous avons dit « non », c’était plus comme… nous sommes retournés au studio, nous avons recommencé à écrire.
Bill : Et puis, de très bonnes choses se sont produites. Nous étions au studio et avons enregistré de très bonnes choses, nous avons juste eu un très bon enchainement au studio et j’étais comme : « ok, vous savez, ces chansons que nous écrivons en ce moment-même sont si fortes et je veux continuer à écrire, je veux continuer à faire ça car… car des choses merveilleuses sont arrivées ».

« Ohohoh »

Tom : Regarde… c’est ce que… dans le refrain B… quand tout continue et que le refrain B commence, c’est… c’est parfait, c’est comme le bon moment. J’ai le sentiment, quand on commence notre riff…

Bill : La différence entre Tom et moi est qu’il est si patient. Tom a comme… une putain de patience. Il peut s’asseoir au studio et inventé des choses et il peut jouer de chaque instrument et si il n’y arrive pas et qu’il veut jouer quelque chose, comme ce putain de « Space drum » qu’il recherchait, il était comme : « Oh mon dieu, ça a l’air intéressant ». Je ne pourrais jamais faire ça, je déteste inventer des choses. C’est pour cette raison que je ne joue d’aucun instrument, je m’assoie avec une guitare et je suis comme… si je ne peux pas jouer ce morceau en 5 minutes, je ne vais juste pas le faire. Tom et moi savons exactement ce que l’autre peut faire et il y a beaucoup de chose que Tom peut faire et moi pas. Et je n’essaie même pas de le faire car je sais que : « ok, Tom prendra ça en charge ». Il sait exactement comment produire et où se trouvent les bons sons. Et quand je lui dis ce que je veux, je sais qu’il le trouvera, qu’il va le faire et il peut saisir ce que je veux comme personne d’autre…
Tom : Parfois, nous voulons prendre des directions différentes. Parfois, nous arrivons à un point sur une chanson où je dis : « Ok je veux aller dans cette direction blabla » et la plupart du temps, c’est moi qui gagne, mais parfois, tu arrives et tu dis comme « non, non ».

Bill : Non. Non. Non. Non. Non. Non. Non. Non.

Tom : Non, c’est non.
Bill : C’est non ?
Tom : Non.

Tom : Non.
Bill : Non. Non, non, non, non, non, non, non, non, naaaan !

Tom : Non.
Bill : Phhhprrrff !
Tom : Qu’est-ce que tu ne trouves pas bon à ça ?

« Cause we are one »
Tom : On commence à partir d’ici ?
Bill : Non. Ohohoh.
Bill et Tom : « Cause we are one ».

Tom : La partie la plus ennuyante est quand Bill se drogue dans la cabine d’enregistrement, il commence à faire un bœuf sur quelque chose et puis, après ça, tu peux composer la chose entièrement.

Tom : Je trouve que ceci est bon.
Bill : « Tom, ich kann’s nicht (Tom, je ne peux pas) ».
Tom : Haha. Wouuuh ! Ok, encore une fois… encore une fois pour la caméra !
Bill : « Tom, ich kann’s nicht ».
Tom (en allemand) : C’est précisément ce que tu me dis toujours, toute la journée. (en anglais) C’est exactement ce qu’il me dit chaque jour : « Tom, je ne peux juste pas faire ça, je suis simplement stupide ».

Bill : Je veux dire, je suis excité et… et bien sûr, nerveux aussi de partager, vous savez…ce que nous avons fait depuis ces dernières années avec le reste du monde.
Tom : Mais c’est génial, je veux dire… tout s’assemble et… ça semble génial, nous sommes fiers des chansons et tout le monde a le sentiment que c’est juste bon.
Bill : Bien sûr, c’est un nouveau son.
Tom : Non ; c’est un son très différent, ouais.
Bill : En 5 ans, tellement de choses sont arrivées, on a rencontré beaucoup de gens et… Et tu tombes amoureux et puis tu ne l’es plus et il y a juste beaucoup… Je veux dire, cinq ans ou quatre ans peut être…
Tom : La vie change.
Bill : La vie change oui. Beaucoup de choses sont arrivées et je pense que l’album reflète cela, mais nous pouvons changer un petit peu tout. Nous avons changé le logo du groupe, nous avons changé… je veux dire, l’illustration de l’album, tout est comme… vraiment travaillé de façon très spécifique sur comment nous voulons chaque chose.
Tom : Et entre-temps, on avait même pensé à changer le nom du groupe « Tokio Hotel » en « Tom’s band »…
Bill : Haha.
Tom : Juste dire « Tom » ou « Tom and the band ».

Tom : En général, c’était génial. Bill et moi avons commencé à travailler, j’avais commencé la production, j’avais donc établi (un programme), j’avais joué quelques basses, j’avais programmé des échantillons de basse, j’avais aussi programmé la batterie et toutes ces choses… j’enregistrais cela avant que Gustav ne commence à modifier la batterie car c’était son truc à lui et Georg jouait la basse, donc il créait tout ça. Ils ont leurs propres styles, donc je leur envoyais cela, leur demandais si ils aimaient. Une fois qu’ils l’avaient chez eux, ils ajoutaient leurs trucs comme… nous sommes allés en Allemagne, nous sommes allés au studio, nous avons un énorme studio à Hamburg et nous avons simplement enregistré la batterie et la basse et je disais, vous savez, « soyez juste créatif, faites ce que vous voulez ». Nous avons ajouté cela à la production et c’est ce que nous avons fait pour beaucoup de chansons comme *bip* ou *bip*, elles possèdent les programmations et les instruments live. C’est comme… ça s’unit d’une si belle façon et c’est exactement le son que je voulais avoir, et c’est cool ! C’est génial ! Je pense que toutes les chansons que nous avons faites au studio et que nous avons programmé et fais sur l’ordinateur ont besoin de l’influence des instruments live. C’est ce que nous avons besoin car nous ne sommes pas des DJ, je veux dire, pas encore mais… vous savez, nous sommes un groupe et nous voulons avoir ce « sentiment de groupe » dans chaque chanson et je pense que c’est ce que nous avons réussis à faire.

Prochain épisode
« La raison principale de notre venue à LA »
Diffusion le 10 septembre.
Tom : Est-ce une merde de cheval ?
Bill : Ouais, je me posais la question.
Tom : C’est bien ça !
Bill : Ah, Pumba !
Tom : Hahaha !

Bill : Regardez, ce petit chien mange tellement que je dois lui acheter des gros sachets de nourriture.

Traduction par Prinz16

.

“Make A Wish” video !

.

We’re finally September 1st, which means it’s Bill and Tom’s birthday! Two weeks ago, we started working with the amazing teams from Malaysia, Austria, Germany, Bulgaria, Romania, Italy & the teams Scream Aliens & Tokio Hotel Rangers on this video. Thanks to everyone who participated, you’re totally awesome. Here is the final video and it’s very cute!

Nous sommes enfin le premier septembre, ce qui signifie que c’est l’anniversaire de Bill et Tom aujourd’hui! Il y a deux semaines, nous avons commencé à travailler avec les fabuleuses équipes de Malaisie, d’Autriche, d’Allemagne, de Bulgarie, de Roumanie, d’Italie et avec les équipes Scream Aliens et Tokio Hotel Rangers, sur cette vidéo. Merci à tous ceux qui ont participé, vous êtes sérieusement les meilleurs du monde! Voici le résultat final et je vous promets que c’est très adorable 🙂

.

Tokio Hotel TV – episode #3

.

.

Episode 3 : « Tom, fais ton p***in de travail – Tu es mon assistant »
Tom : Bienvenue àLos Angeles, la ville ensoleillée… c’est, oui… nous sommes à LA depuis trois ans et on n’a jamais vu un temps pareil, il pleut à verse, c’est terrible, c’est comme… nous avons un jour dans l’année pour faire notre shoot photo à l’extérieur et… et avec notre chance, il a fallu qu’ils pleuvent de cette façon, mais nous avons quelques clichés… et… et ce temps est fou… et je viens de voir que les fenêtres de ma voiture sont ouvertes, donc, il va falloir que j’en achète une nouvellehaha.
6 heures plus tôt…Georg : Nous nous dirigeons vers le second lieu pour la suite de la journée « shooting photo ». On commence tôt à nouveau. Le temps a l’air vraiment mauvais quand tu regardes à l’extérieur. On espère que ça s’améliorera. Il commence à pleuvoir aujourd’hui et une grosse partie du shooting photo se passe dehors.

Georg : Donc, nous venons d’arriver à la maison, et hm…
Gustav : Surprise, surprise !
Georg : Surprise, surprise ! Il commence à pleuvoir.
Gustav : Oui.

Georg : Nous avons attendu pendant environ deux heures et maintenant, nous avons le shooting photo ici.
Gustav : (je n’entends rien avec le chien qui aboie)

Tom : Je pense que ça ne sera pas un problème plus tard, vous savez, quand nous ferons les retouches finales aux photos, je peux aller parler au photographe… et il peut rendre cette… partie un peu plus grosse. Ca serait plus beau. Oui, tu peux peut-être mettre des chaussettes là…
Georg : Tu peux mettre des chaussettes…
Tom : Pour qu’elle ait l’air un peu plus grosse.
Bill : Je ne peux pas…
Tom : Ce n’est pas si embarrassant que ça !
Bill : Elle ne devrait pas être plus grosse.
Fille : Pas si embarrassant pour toi, Tom !
Bill : Tom, peux-tu faire ton putain de travail et me retirer ces chaussures ! Merci ! Allez, tu connais les règles, si mon assistant n’est pas dans le coin, tu es mon assistant. Allez !

Bill : De quelle grande marque s’agit-il ?! Outch…
Fille : Ah, c’est coincé dans la fente ?
Plusieurs personnes : Dans la fente !
Georg : Dans la fente… une grande marque !

Georg : Ah, il commence à pleuvoir, c’est génial !

Gustav : Nous devons porter des t-shirts blancs.

Gustav : Bonne nouvelle, il a arrêté de pleuvoir ! Mais maintenant il fait légèrement ensoleillé, donc je ferme les yeux… Pour les photos, non. Nous allons maintenant commencé avant qu’il ne recommence à pleuvoir, donc, allons-y.

Tom : Je peux aussi secouer l’arbre pour tout le monde…
Bill : Tu es un connard !

Bill : Ma plume est tombée…

Tom : J’aimerais m’asseoir ici. Ce n’est pas ton meilleur profil ?
Bill : Non, mon beau profil est ici.
Tom : Ouais, le mien aussi.
Bill : Je suppose que nous devons partager une chaise alors.
Tom : Nous pourrons poser tous les deux comme ça !

Bill : Nous espérions avoir du beau temps mais il pleut à verse. Typique de Los Angeles. Non, ce n’est pas vraiment typique, il pleut en moyenne une fois par an et… il a  qu’il pleut aujourd’hui donc ça craint mais nous essayons quand même de faire de très belles photos. Je pense que ça donnera de toute façon quelque chose de bien et les voisins doivent flippés parce que… je pense qu’ils ne s’attendaient pas à voir quelqu’un avec… cette chose (chapeau à plumes) dans leur quartier. C’est en quelque sorte amusant !

Tom (à Pumba) : Mon petit neveu.

Fille : Gustav, descend ici !
Gustav : Oui maman ! J’arrive !

Bill : Nati, peux-tu monter ici pour vérifier mes cheveux ?

Tom : Hé ! Attrape la balle !
Bill : Mec, dépêches-toi ! BOUGE !

« Somewhere in town we don’t know where we are (Quelque part dans la ville, nous ne savons pas où nous nous trouvons) »

Bill : Il pleuvait et il faisait froid mais nous avons fait de superbes photos ! Nous avons pu faire tout ce que nous voulions et, je pense que ça serait super, donc hm, oui, je suis plus qu’heureux, je suis fatigué, mais heureux !

Georg : Aujourd’hui, nous avons fini la dernière séance photo, ça a pris deux jours. Nous avons… je pense que nous avons pris beaucoup de photos.
Gustav : Oui.
Georg : Le photographe a dit quelque chose…
Gustav : 1000…
Georg : Ouais… 800/1000 photos. Je pense… Il nous en a déjà montré certaines.
Gustav : 800 ou 1000 ?
Georg : Peut-être. Quelque chose entre 800 et 1000 photos.

Gustav : Tu as fait du très bon boulot.
Georg : Tu le penses ?
Gustav : Oui.
Georg : C’est mignon, merci beaucoup ! Je trouve que tu as aussi fait un très bon boulot.

Prochain épisode
« Changer le nom du groupe en…. ?! »
Diffusion le 3 septembre.
Bill : Pour être honnête, l’année dernière, nous étions prêts à sortir l’album.
Tom : Les gens auraient dit : « Wow, ils ont tellement changé » et c’est… c’est naturel !Bill : Nous avons changé le logo du groupe, nous avons changé la pochette de l’album, tout est comme… vraiment travailler, vraiment spécifique sur ce que nous voulons.
Tom : Et entre-temps, on avait pensé à changer le nom du groupe « Tokio Hotel » en…
Traduction par Prinz16

Tokio Hotel TV ep.2 : “Bill’s special pill”

.

.

Épisode 2 : « La pilule spéciale de Bill »

Georg : Bonjour tout le monde ! Il est bien trop tôt. Nous sommes en route vers le studio.
Gustav : Ouais.
Georg : Il pleut… et il pleut, et il pleut…
Gustav : Et il pleut !
Georg : Et ça ne s’arrête pas !

Georg : Bonjour.
Fille : Bonjour.

Bill : Je me suis levé à 7hrs et j’ai été au lit à 3hrs/3hrs30 et c’était tôt. Je n’arrive pas à dormir si tôt. Je vais d’habitude au lit vers 7hrs du mat’ et c’est à l’heure à laquelle je me suis levé. Pas mon heure !
Georg : Je me suis levé à 6hrs45.
Bill : Mais avec un peu d’héroïne et un peu de cocaïne…
Georg : Tout le monde travail, c’est ça ?
Bill : Tout le monde travail.

Gustav : Tu es magnifique Billy, vraiment magnifique.
Bill : Merci Gustav.
Georg : Tu as l’air d’une star.
Bill : Je ne peux pas déjà le rendre. J’attends qu’il y ait du maquillage dessus.

Bill : Nous sommes au shoot photo pour pratiquement tout, l’album, la pochette de l’album… tout le monde est là, le groupe est à Los Angeles, nous sommes à nouveau tous réunis. Je pense que c’est le premier shoot photo depuis je ne sais combien de temps, ça fait un bail ! Et tout le monde est là, nous sommes à la séance photo de la deuxième tenue après, nous irons en pause déjeuner.

Georg : Pumbi ! Bill hm… (montrant Pumba).
Bill : Pumba ! Pumba !
Georg : Ah ! Il est en train de chier pendant le photoshoot…

Georg : Nous venons de commencer le shooting photo. Ce sont d’abord les photos en solos. Je trouve que c’est vraiment bon car nous faisons les photos en noir et blanc en premier. Nous faisons de très belles photos d’après les premières choses que j’ai vu ! Génial.

Caméraman : Combien (de pompes) ?
Georg : 100.
Bill : Hmm… 152 !

Bill (en regardant les photos) : Oui !

Tom : Maintenant, nous faisons les photos avec beaucoup d’ombres comme… de chouettes trucs lumineux pour la pochette. Ouais, tout est bon, tout le monde est de bonne humeur. Les chiens sont là et tout s’avère cool !

Georg : Tu l’aimes ?

Georg : Nous avons la troisième tenue maintenant je pense et Bill va devenir fou maintenant…

Bill : Coucou mon petit ange, coucou Sweety.
Georg : Il pense que tu es différent… 😉
Bill : Où est ton os ? (Bill bouge) Regarde bien là ! (Il prend l’os et joue avec Pumba). Petit bonhomme…

Garçon : Faites attention, car vous avez de l’huile sur les mains.
Fille : Ce n’est pas de l’huile… Je n’ai pas d’huile.
Tout le monde : Ce n’est pas de l’huile !
Gustav : Je n’ai pas les mains huileuses !

Gustav : C’est putain de génial !
Georg : Je trouve ça génial que tu portes quelque chose de noir maintenant.
Gustav : Ouais ?
Georg : Ouais ! Bien mieux que l’autre précédent noir.

Bill : J’ai une pilule spéciale que personne ne connait. Quand je l’a prend, j’ai les cheveux qui poussent et qui deviennent longs en… 25 minutes, au grand maximum !

Georg : Il suffit d’un claquement de doigt… Longs cheveux. Génial ! Je ne sais pas quel type de stéroïdes il prend, mais…
Gustav : Ca fonctionne !
Georg : Ca fonctionne ouais ! Je ne sais pas si les « autres cheveux » de son corps…
Gustav : Je pense ! Car on dirait que c’est un peu plus gros dans son pantalon maintenant.
Georg : Ok.
Gustav : Et il marche de cette façon, donc…

Gustav : Hey ! Ce sont les toilettes pour dame !
Bill : Ehm… Non, ce ne sont pas des toilettes pour dame…
Gustav : Non, (je parle à) ton frère.
Bill : Ok !
Gustav : Connard !

Homme : Non, sois sérieux !
Bill : Désolé, mais je ne peux pas haha !

Tom : Bien ! Maintenant, nous sommes prêts pour les dernières tenues. Nous sommes photographiés par Lado qui fait de superbes photos, donc, ça va être super, car c’est, vous savez, c’est toujours difficile de prendre des photos avec les autres gars car la plupart du temps dans un shoot photo en groupe, il y a toujours un gars au milieu, c’est moi, celui qui brille comme une étoile et c’est, vous savez, c’est difficile de porter tous les sentiments du groupe mais… nous essayons de faire de notre mieux.

Bill : Je vais m’empresser d’enlever ceci… tenue bizarre.

Gustav : Le premier shoot photo est terminé.

Prochain épisode
« Tom, fais ton p***in de travail, tu es mon assistant »
Diffusion le 27 aout.
Gustav : Allons-y.

Georg : Oh, il commence à pleuvoir, c’est génial !

Gustav : Nous devons porter des t-shirts blancs.

Tom : Bienvenue à Los Angeles ! Oui… nous sommes à LA depuis trois ans et on n’a jamais vu un temps pareil.

Bill : Tom, peux-tu faire ton putain de travail et me retirer ces chaussures ! Merci ! Allez, tu connais les règles, si mon assistant n’est pas dans le coin, tu es mon assistant.
Tom : Ouais…

Traduction par Prinz16

Tokio Hotel TV 2014 – Episode #1

 

Episode 1 : « Les garçons sont de retour en ville »

Bill : Les gros titres disent : « Bill et Tom, ils ne ressemblent plus à Tokio Hotel » haha.

Tokio Hotel

Tom : La dernière fois que nous étions avec Gustav et Georg, c’était en ville pour le photoshoot… non ?
Bill : Pour le photoshoot oui, je veux dire, je pense…
Bill : C’est toujours comme ça, nous avons de l’énergie quand nous sommes tous ensemble, c’est comme… la plupart du temps juste… je veux dire…
Tom : Terrible.
Bill : … je pense que beaucoup de gens ne possèdent pas notre humour car c’est comme… c’est…
Tom : Ils pensent que nous sommes…
Bill : …De vrais idiots !
Tom : Idiots.
Bill : Je dois dire que si vous nous voyez ensemble, je veux juste partir en courant, car nous sommes comme… dans un putain de monde, nous sommes juste…
Tom : Si comme… si nous avons des gens à nos côtés, comme l’équipe, ils ont en quelque sorte pris une pause et tout le monde est comme : « ok, alors, maintenant ils ont grandi »…
Bill : « Peut-être qu’ils ont grandi et peut-être qu’ils sont comme… un peu plus… »
Tom : Exactement.
Bill : … « mature », et ensuite, ils reviennent et ils sont comme : « Putain ! »
Tom : « C’est la pire chose au monde », exactement.

Georg : Ahh, mon pantalon !

*La danse des canards*

Bill : Nous nous adorons les uns les autres, c’est comme ça et pas autrement ! Nous aimons quand quelqu’un fait quelque chose de drôle et de grotesque, et que le suivant fait quelque chose d’encore plus drôle et c’est juste comme… ça se transforme toujours en un gros foutoir mais nous sommes juste vraiment excités sur… vous savez, sur ce qui est à venir…

Georg : On vient tout juste de finir le déjeuner et maintenant, nous prenons le chemin vers le studio.

Georg : Gustav ? Le voilà. On y va !
Gustav : Euh… je ne fume pas. Non, je ne fume jamais. Non.
Georg : On va chercher les boissons alcoolisées en premier ?
Gustav : Oui.

Georg : Celle-ci est pour Gustav et celle-là est pour le reste d’entre nous.
Gustav : Quoi ?
Georg : Rien.

Tom : Oui, bonjour ?!
Georg : Oui, bonjour. Vous avez commandé des tacos et quelques prostituées !
Tom : Bienvenue dans la « Mad House » !

David : C’est la première vraiment géniale, Tom. Je peux maintenant te le dire. C’est une idée. C’est un tube !
Tom : Oui je sais.

Bill : Je veux dire, je suis excité et… et bien sûr, nerveux aussi de partager, vous savez…ce que nous avons fait depuis ces dernières années avec le reste du monde.
Tom : C’est génial, je veux dire… tout vient ensemble et… c’est génial à première vue.
Bill : Ouais. C’est si excitant car comme… bien sûr, le travail en studio est tellement différent de ce qu’on a l’habitude de faire comme la promotion, jouer, faire des performances, donc, c’est comme
si, c’est comme si notre ancienne vie allait recommencer.

« Now I’ll never let you down (Maintenant, je ne te laisserais jamais tombée) »
« I promise you I’ll be a better man, again (Je te promets que je serai un homme meilleur, encore) »

Bill : C’est de l’art.
Georg : C’est de l’art.
Bill : Tu sais ce que j’aime à ce sujet ? C’est de l’art et c’est vrai. C’est du vrai art.
Georg : C’est vrai pour tout le monde.
Bill : C’est vrai pour tout le monde… Et c’est du vrai art. Du vrai art pop. Comme Lady Gaga le dirait si bien hm…

Bill : Santé !
Georg : Oui !

Essayage pour les photoshoots

Bill : Ma partie préférée des séances photos.

Tom : C’est un peu petit, hm ? Merde. Je l’aimais plutôt bien…

Tom : Bill, qu’en penses-tu ?
Bill : (en allemand) Je suis… (en anglais) Je suis… Je suis en plein essayage…

Bill : Je dois dire que la séance d’essayage est comme… ma partie préférée, comme… tout, vous savez, j’aime tout ce qui touche à la mode, j’ai toujours été passionné par cela, j’ai toujours aimé la mode et c’est comme ma… vous savez, plus grande chose, à part d’être chanteur, donc j’ai toujours apprécié ça, et j’ai comme, des étoiles dans les yeux et je deviens excité quand j’entre dans une pièce et que je vois toutes ces incroyables tenues et… c’était génial, c’était chouette.

Tom : J’ai déjà choisi celui-ci…
Bill : Non, non, non, non.

Tom : La dernière chose qui préoccupe Gustav…
Bill et Tom : C’est la mode.
Bill : Et les vêtements.
Tom : Et les vêtements oui.
Bill : Oui.
Tom : Il… je veux dire, je me souviens qu’il portait un putain de t-shirt avec une sorte de vache dessus.
Bill : Gustav serait…
Tom : Je pense qu’il l’a eu quand il avait 10 ans à peu près et il le portait encore à 23 ans…
Bill : Si parfait…
Tom : … il en a rien à faire et tu peux le voir. C’est bien, c’est super.

Georg : Ah, c’est sympa !

Au prochain épisode
« La pilule spéciale de Bill »
Diffusé le 20 aout.

Georg : Nous venons de commencer le shooting photo. Ce sont d’abord les photos en solos. […] Génial.

Tom : C’est toujours difficile de prendre des photos avec les autres gars car la plupart du temps dans un shoot photo en groupe, il y a toujours un gars au milieu, c’est moi, celui qui brille comme une étoile et c’est, vous savez, c’est difficile de porter tous les sentiments du groupe mais… fier de ça.

Traduction par Prinz16

.

Official Tokio Hotel TV Season trailer

 

 

Saison 2014 – Bande annonce
Georg : Bonjour ! Bonjour !

La réalisation du nouvel albumTom : Parfois, c’est un peu… parfois c’est… quand nous faisons le mixage final, c’est à ce moment là que Bill débarque… quand nous mixons et… et… que nous mettons la touche finale à la chanson… et Bill arrive et dit « non, non, non, non, non, je n’aime pas de cette façon blabla » car il aime les choses un peu plus kitsch que moi parfois, donc il veut comme… pleins d’effets spéciaux…

Bill : Essence de licorne.

Pumba : Wouaf !

Bill : Pour moi… je ne peux pas me résoudre à rester assis pour être créatif, ce qui est le cas pour Tom. Il a ses plannings, ses rythmes, et il est comme : « ok, aujourd’hui, je vais au studio, je reste ici pendant des heures et des heures et je travaille sur une chanson » et je ne peux juste pas faire ça, donc, quand je sens que j’ai une idée géniale, je l’enregistre sur mon téléphone et je cours jusqu’au studio pour dire « Tom, écoute, je veux faire ça » et je viens à peine d’arriver et paf… et j’ai une très forte opinion sur ce que je veux et sur ce que je ne veux pas, donc parfois, il peut arriver que Tom travaille sur une chanson pendant des heures, des jours, et… j’entre et écoute et je suis comme pffh… tu sais, non…

Bill : Non, non, non, non, non, non, non, non, naaaan !

[…]

Tom : Comment peux-tu ne pas trouver que ceci est bon ?!

Tom : Je trouve que ceci est bon.
Bill : « Tom, ich kann’s nicht (Tom, je ne peux pas) ».
Tom : Haha. Wouuuh ! Ok, encore une fois… encore une fois pour la caméra !
Bill : « Tom, ich kann’s nicht ».
Tom (en allemand) : C’est précisément ce que tu me dis toujours, toute la journée. (en anglais) C’est exactement ce qu’il me dit chaque jour : « Tom, je ne peux juste pas faire ça, je suis vraiment juste trop stupide ».

Les photoshoots

Bill : Nous sommes au shoot photo pour pratiquement tout, l’album, la pochette de l’album… tout le monde est là, le groupe est à Los Angeles, nous sommes à nouveau tous réunis. Je pense que c’est le premier shoot photo depuis je ne sais combien de temps, ça fait un bail ! Et tout le monde est là, nous sommes à la séance photo de la deuxième tenue après, nous irons en pause déjeuner.

Tom : Bien ! Maintenant, nous avons eu nos toutes dernières tenues. Nous sommes photographiés par […] qui fait de superbes photos, donc, ça va être super, car c’est, vous savez, c’est toujours difficile de prendre des photos avec les autres gars car la plupart du temps dans un shooting photo en groupe, il y a toujours un gars au milieu, c’est moi, celui qui brille comme une étoile et c’est, vous savez, c’est difficile de porter tous les sentiments du groupe mais… fier de ça.

Bill : Ma partie préférée des séances photos.

Garçon : Faites attention, car vous avez de l’huile sur les mains.
Fille : Ce n’est pas de l’huile…
Tout le monde : Ce n’est pas de l’huile !

Gustav : C’est vraiment drôle.

Bill : Nu, nu, top sexy.

Tom : Demain, nous avons un shoot photo à l’extérieur et nous avons… une tempête à LA en ce moment-même.

Gustav (chantant) : « It’s raining men ».

Tom : Bienvenue à Los Angeles, la ville ensoleillée… c’est, oui… nous sommes à LA depuis trois ans et on n’a jamais vu un temps pareil, il pleut à verse, c’est terrible, c’est comme… nous avons un jour dans l’année pour faire notre shoot photo à l’extérieur et… et avec notre chance, il a fallut qu’il pleuve de cette façon, mais nous avons quelques clichés… et… et ce temps est fou… et je viens de voir que les fenêtres de ma voiture sont ouvertes, donc, il va falloir que j’en achète une nouvelle haha.

Gustav : Nous devons porter des t-shirts blancs.

Gustav : Allons-y.

Georg : Je ne sais pas quoi faire.

Gustav : Tu as fait du très bon boulot.
Georg : Tu le penses ?
Gustav : Oui.
Georg : C’est mignon, merci beaucoup ! Je trouve que tu as aussi fait un très bon boulot.

Les histoires jamais dévoilées…

Tom : Je pensais qu’ils allaient nous voler !
Bill : Ils donnaient des coups de pied dans la porte et sont entrés dans la pièce ! Ils m’ont claqué contre le mur et j’ai pensé « Que se passe-t-il » ? J’ai cru entendre quelque chose à l’extérieur ou quelqu’un qui essayait d’ouvrir la porte plus tôt, mais j’étais certain qu’ils étaient des fans ! J’étais sûr que j’allais mourir. Je pensais que quelqu’un était sur le point de me tuer. Nous ne pouvions pas les comprendre !
Tom : Et je pensais qu’ils étaient une sorte de mafia espagnole ou quelque chose dans ce genre là.
Bill : Oui. J’étais certain que j’allais être kidnappé. Je pensais que c’était ça – que c’était fini. Lorsque la porte s’est finalement ouverte…
Tom : BAM ! BAM ! BAM !
Bill : Ok, la porte est ouverte et ils sont maintenant dans la pièce et je pense qu’ils vont maintenant me prendre avec eux…

Au prochain épisode
Les garçons sont de retour en ville
13 aout 2014
Georg : On vient tout juste de finir le déjeuner et maintenant, nous prenons le chemin vers le studio.
Georg : Le voilà. On y va !
Gustav : Euh… je ne fume pas. Non, je ne fume jamais.« I promise you I’ll be a better man, again (Je te promets que je serai un homme meilleur, encore) »Tom : […] entre-temps, on avait pensé à changer le nom du groupe « Tokio Hotel » en…
Traduction par Prinz16