fTokio Hotel TV 2015 – Episode #8: ‘Making the sound’

Aron Forbes [Directeur musical] : C’est le nouveau Tokio Hotel. Ils vont plus loin que jamais avec leur nouveau son.

Tom : Je voulais avoir le son que j’utilisais en studio ; mais je ne pouvais pas toujours le faire, et ça me dérangeait beaucoup. Je ne veux rien recréer, je veux jouer les chansons originales, celles qui se trouvent sur l’album.
– Lors de la dernière tournée, avec « Humanoid », nous avons déjà commencé ce processus live. Je réfléchissais déjà à la manière dont nous pouvions transporter tous les sons que nous utilisons en studio vers la scène. Je voulais avoir le son que j’utilise en studio ; mais je ne pouvais pas toujours le faire et ça me dérangeait beaucoup. Bien avant que nous ne sortions l’album, je me demandais déjà comment nous allions transposer tout ça en live.

Aron Forbes : Quand j’ai rencontré Tom, il avait déjà une idée très claire de ce à quoi devrait ressembler le spectacle, car il s’est énormément investi dans la production de l’album. Bill et Tom voulaient que chaque chanson de la set-liste ait des effets vocaux différents et soit comme sur l’album. Les chansons avec des distorsions, avec de longues pauses, avec des échos et réverbérations particuliers ; ils voulaient que tout ça prenne vie en live. Nous avons donc décidé d’utiliser MainStage, et je pense nous le poussons plus loin que quiconque.

Tom : Avant que l’album ne sorte, j’en parlais avec Aron, et je lui disais que nous voulions prendre ce que nous faisons en studio, sur l’album, et l’amener sur scène, chanson par chanson. Transposer chaque morceau en live. Et je pense que MainStage est le meilleur outil qui existe. Ensuite, nous sommes allés dans nos sessions de production originales pour rechercher les enregistrements des instruments, et les amener dans MainStage. Je me suis installé avec Georg, et nous avons tout passé en revue. Je voulais que toutes les chansons soient prêtes dans le logiciel Logic avant que nous les jouions en live. Nous avons passé les deux premières semaines de répétitions à assembler les chansons et à les arranger.

Aron Forbes : Nous avons passé des semaines à développer ce spectacle. Nous avons passé en revue ce que Tom avait fait dans Logic, et nous avons chaque fois dit « Ok, c’est cool, transposons-le dans notre configuration MainStage. » « Et les effets vocaux dans les chœurs, trouvons un moyen de les réaliser en live. » C’était un processus complètement dingue. C’est de loin la plus grande production à laquelle j’ai participé, et tout ça grâce à la volonté de Tom de faire ça correctement et de le faire sonner comme sur l’album ; il voulait faire quelque chose de spécial, que personne n’avait jamais entendu avant, il voulait aller le plus loin possible. Et je pense que c’est ce que nous avons fait.

Tom : Tout ce que nous utilisons – la batterie, le synthétiseur, l’ordinateur avec MainStage pour le traitement vocal – tout est maintenant automatisé. Donc nous ne devons rien changer, il suffit de passer à la chanson suivante et tout change. C’est incroyable !

Aron Forbes : Ce qui est génial avec la configuration que nous avons créée, c’est qu’elle fait tout. Elle envoie des informations à tout ce qui se trouve sur scène. Ça signifie que je contrôle le traitement des effets vocaux, les sons du clavier, les sons des percussions de Georg et Tom, ceux de la batterie de Gustav… Tout ce qui se trouve sur scène est contrôlé par cette centrale.

Hansi Kecker [Technicien] : Le nombre de sons à utiliser est incroyable. Pour chaque chanson, nous avons une configuration différente. Et c’est contrôlé à distance. Donc quand je suis sur MainStage ou que j’appuie sur un bouton, c’est contrôlé à distance et tout change : les sons, les instruments… Ça demande beaucoup de travail à l’avance, mais ça fonctionne bien. Voici une batterie Roland, nous y avons mis tous les échantillons de sons et Gustav les déclenche avec différents pads de batterie. La raison pour laquelle nous faisons tous ces sons et tous ces déclencheurs, c’est parce que nous voulons reproduire le son de l’album, et ceci nous permet de refaire les sons électroniques. Gustav peut donc jouer les différents sons électroniques, et tout cela sur sa batterie personnelle.

Aron Forbes : Je peux automatiser absolument tout. Et je pense que nous repoussons les limites de la programmation très loin, pour un concert. Par exemple, quand on arrive au refrain, je peux diminuer le volume de la voix, créer de la distorsion,… Je peux faire tellement de choses différentes, et tout est automatisé depuis l’ordinateur principal, qui permet de tout contrôler, c’est super cool. Et le groupe n’a donc rien à faire, à part aller sur scène, jouer et s’amuser. Une autre chose géniale que nous avons pu faire avec MainStage concerne tous les effets Autotune que l’on trouve sur l’album. Un mot sur trois ou sur quatre sera soumis à Autotune, mais je peux changer ça, l’arrêter ou le relancer, durant tout le concert.

Tom : Nous avons fini par utiliser beaucoup de plugins que nous avions en studio, et nous voulions aussi utiliser Autotune en live. Et c’est incroyable parce que, avec le plug-in original, il y a souvent un problème de délai ; donc si on l’utilise en live, c’est toujours difficile de trouver le bon niveau, et on a un problème de délai, amplifié par les autres plugins qu’on utilise. Mais avec Autotune Live, ça marche très bien, c’est génial.

Aron Forbes : Autotune permet de corriger l’intensité et créer des effets vocaux. Donc, quand il est allumé, on le sait. Nous ne l’utilisons pas pour la correction de la voix, mais pour créer de chouettes effets. Dans la configuration que nous avons mise en place, je peux allumer et éteindre Autotune pour certains mots dans la chanson. Par exemple, si je veux Autotune sur le troisième mot du deuxième vers, je peux le faire.

Bill : Prenons une chanson comme « Stormy Weather »… Cette chanson est composée d’effets vocaux sur Autotune. Il n’y a donc pas moyen de la jouer correctement et de recréer la même sensation, si tu ne peux pas avoir Autotune en live. Nous avons donc dû trouver chaque fois un moyen de programmer et utiliser tout ce que nous avions en studio en live sur scène. Nous utilisons les effets live de ce que nous faisions en studio pour recréer le son.

Aron Forbes : Ce que nous faisons de plus complexe, et je trouve ça très audacieux – c’est ce que Tom et Bill voulaient absolument – c’est traiter les voix comme elles sont sur l’album. Tom et Bill ont produit tout l’album, ils ont donc voulu prendre ces sons et les jouer en live. Ils ont deux ou trois sets différents. Ils jouent leur album, ils vont plus loin que jamais. C’est une nouvelle expérience live. On peut simplement monter sur scène et arranger l’album pour le live. Mais ici, c’est différent. Si vous venez à leurs concerts, c’est comme si vous assistiez à l’enregistrement des chansons. Chaque morceau pourrait se retrouver sur l’album, car ils utilisent les mêmes sons.

Tom : Je suis très excité, mais aussi nerveux, parce qu’il y a tellement d’aspects technologiques qui entrent en compte, beaucoup plus que ce que nous faisions avant, ou que n’importe quel groupe ait jamais fait. Je ne sais pas si quelqu’un a déjà fait ce type de concert avant. Il y a beaucoup de technologie sur laquelle nous devons nous reposer, et ça me rend un peu nerveux.

Bill : C’est vraiment bizarre de chanter avec tous ces effets, mais c’est quelque chose auquel il faut s’habituer. Et tu chantes différemment quand tu as tous ces effets. Chaque chanson a un son complètement différent, et j’ai hâte que les gens l’entendent, parce que je pense que ça donne vraiment bien.

Aron Forbes : C’est le nouveau Tokio Hotel. Ils vont plus loin que jamais avec leur nouveau son. Ils voulaient réellement le jouer, pas simplement le mettre en arrière-plan. Et ça donne très bien.

Traduction par *Elena*

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s