New interview for Schön! Magazine

jolie

After the worldwide success of their last albums, German pop phenomenon Tokio Hotel moved to Los Angeles and took a year off. Now, Bill and Tom Kaulitz, Georg Listing and Gustav Schäfer are back to music scene with their new album Kings Of Suburbia. The band sits down with Schön! to talk about their dreams, their advice and parents.

What do you love most about Los Angeles?

Tom: For me, it’s the freedom we have in California. When we left Germany, it was the very first time that we were able to live a regular life. Suddenly, we were able to do whatever we wanted to do. That was a great feeling, it was completely different from our life in Europe.

Bill: I love the weather so much. It’s sunny everyday and it feels like we’re constantly on holidays. But there’s is also a negative aspect about the weather in Los Angeles – people become a bit lazy with fashion. Their outfits can be a bit boring. That´s hard for me, because I´m really interested in fashion.

Do you remember your very first costume on stage?

Bill: I do. When we started performing, we had a concert in our hometown Magdeburg. For this concert, I was wearing a skirt. I still remember that I was wearing this extraordinary garment in combination with a homemade t-shirt and Dr. Martens. We had no money left, so I often created my own costumes.

Tell me about your biggest dream that became true?

Bill: We always wanted to be successful with our music. My brother and I were seven when we started writing our own songs. Back in the days, we didn’t have any producer or record company supporting us in our hometown. Together with Georg and Gustav, we have been a band for such a long time – more than fourteen years now.

So you never thought it would be possible?

Bill: Definitely not. It was just a dream and we are so blessed that it became true some years later. Now, we are living this dream and we are more than happy about it.

What does your family think about your career?

Tom: They hate us. No, I´m just joking.

Bill: They are really happy for us, actually. Our mum is really creative and our stepfather plays the guitar in a band. It sounds funny, but we are living their dream as well. They are really supportive and we have got a strong connection to our family. We have always been focused on creativity; music was an important part of us from an early age.

If you didn’t have this enormous success with Tokio Hotel, where do you think you’d be right now?

Tom: Probably at home without any plans what to do. No, I´m just joking again. Hopefully, I would have started something creative? I can´t imagine sitting in an office the whole day. When I was younger, I always wanted to be a lawyer or a porn star.

A career as a porn star?

Tom: Probably working as a lawyer and a porn star as spare-time work. Great idea, isn´t it?

Back to reality: can you describe the process of preparing a new album?

Bill: We started very slowly after taking a year off. We just needed some time for our creative side, as well as taking time to move to the United States. After a while, we wanted to create a new album: we flew to our studio in New York to start working on the record. For the first time, we produced absolutely everything on our own. Every song was written by us.

Why?

Bill: Nearly no one understood what we wanted to do with our new album. Normally, we record new songs by playing the guitar. This time it was different – Tom was more interested in synthesizers. In the end, the album sounded more electronic than Tokio Hotel has ever sounded previously. It sounds like the nightlife of Los Angeles.

Is there any piece of advice you would have liked to hear at the beginning of your career?

Bill: Read every contract carefully. Retrospectively, I wouldn´t have changed anything. For sure, we were also making lots of mistakes during the last couple of years. I think we are still making mistakes, aren’t we?

Tom: Generally speaking, we were extremely lucky.

Bill: But there is a process that we have learned: keeping the balance between career and privacy. We’ve always wanted to keep it this way, but it hasn´t always been easy.

Because of your fan base? Has it changed during the last couple of years?

 Bill: Lots of guys listen to our music now. Our management just told us that there are a lot of boys who watch our videos on YouTube. Back in the days, we almost felt as if there were only teenage girls at our concerts.

 Are there any differences between American and European Fans? 

Bill: Not really. It feels like a huge family for us. They are connected online from all over the world, it´s so nice to see that.

Tom: Unfortunately, we haven´t met our American fans for a while. That´s the reason why we would like to start a tour in the United States.

Have you ever thought about coming home to Europe?

Tom: Georg and Gustav still live in Germany. Bill and I, we love life in Los Angeles. At the moment, there is no reason for us to move back to Europe. We spend so much time in airplanes – it almost feels as if we are living on the road. Maybe one day, we´ll move back to Germany. Italy or Mexico would be nice as well.

Is there anything in show business you are afraid of?

Bill: We have seen a lot during the last couple of years and we do have an idea of how to manage show business – I feel like we’ve figured it out. The most important thing is just that we are always together. We are a family. As long as my brother and my band are next to me, I feel like if I can deal with everything.

What moment of your career are you most proud of?

Bill: It´s really hard to choose: I´m proud that we won a VMA in 2008. It still feels so unreal.

Tom: I felt proud when we finished our new album.

What´s next for Tokio Hotel?

Bill: We will start the first part of our world tour in March. London will be our first stop. Our world tour will be more intimate than before, we want to play in smaller clubs this time. We will just go everywhere to see our fans. It will be great.

Source: Schonmagazine.com

Embedded image permalink

Après le succès mondial de leurs derniers albums, le phénomène pop allemand Tokio Hotel a déménagé à Los Angeles et a pris une année de congé. Maintenant, Bill et Tom Kaulitz, Georg Listing et Gustav Schäfer sont de retour sur la scène musicale avec leur nouvel album « Kings Of Suburbia ». Le groupe s’est assis avec « Schön ! » afin de parler de leurs rêves, de leurs conseils et de leurs parents.

Qu’aimez-vous le plus au sujet de Los Angeles ?
Tom : Pour moi, cette ville représente la liberté que nous avons en Californie. Quand nous avons quitté l’Allemagne, ça a été la première fois que nous pouvions vivre une vie normale. Tout d’un coup, nous pouvions faire ce que nous voulions faire. C’était un très bon sentiment, c’était complètement différent de notre vie en Europe.
Bill : J’aime beaucoup la météo. Le soleil est présent quotidiennement et ça donne l’impression que nous sommes constamment en vacances. Mais il y a aussi un aspect négatif concernant la météo de Los Angeles – les gens deviennent quelque peu paresseux avec la mode. Leurs tenues peuvent être d’un barbant. C’est difficile pour moi, car je suis vraiment intéressé par la mode.

Vous souvenez-vous de la toute première tenue que vous avez porté sur scène ?
Bill : Oui. Quand nous avons commencé à faire de la scène, nous avons eu un concert dans notre ville natale, qui est Magdebourg. Pour ce concert, je portais une jupe. Je me souviens que je portais cet extraordinaire vêtement combiné d’un t-shirt fait maison et de Dr. Martens. Nous n’avions pas d’argent, alors je créais souvent mes tenues.

Parlez-moi de votre plus grand rêve qui est devenu réalité ?
Bill : Nous avons toujours voulu avoir du succès avec notre musique. Mon frère et moi avions sept ans quand nous avons commencé à écrire nos propres chansons. A l’époque, nous n’avions pas de producteur ou de maison de disques pour nous soutenir dans notre ville natale. Avec Georg et Gustav, nous sommes un groupe depuis si longtemps – plus de quatorze ans.

Donc, vous n’avez jamais cru que ça aurait été possible ?
Bill : Oh que non. C’était juste un rêve et nous avons la chance qu’il soit devenu réalité quelques années plus tard. Maintenant, nous vivons ce rêve et nous en sommes plus qu’heureux.

Que pense votre famille de votre carrière ?
Tom : Ils nous détestent. Non, je plaisante.
Bill : Ils sont en fait vraiment heureux pour nous. Notre maman est très créative et notre beau-père joue de la guitare dans un groupe. C’est marrant, mais nous vivons aussi leur rêve. Ils nous soutiennent vraiment et nous avons un lien solide avec notre famille. Nous avons toujours été centrés sur la créativité ; la musique est une partie importante de nous depuis notre plus jeune âge.

Si vous n’aviez pas eu cet énorme succès avec Tokio Hotel, où pensez-vous que vous seriez en ce moment ?
Tom : Probablement chez nous, sans aucun projet de vie. Non, je plaisante encore. Avec de la chance, j’aurais commencé quelque chose de créatif ? Je ne peux pas m’imaginer être assis dans un bureau toute la journée. Quand j’étais plus jeune, je voulais être avocat ou star du porno.

Une carrière comme star du porno ?
Tom : Je serais probablement avocat et une star du porno pendant mon temps libre. Excellente idée, n’est-ce pas ?

Retour à la réalité : Pouvez-vous décrire le processus qui permet de préparer un nouvel album ?
Bill : Nous avons démarré très lentement après avoir pris une année de congé. Nous avions besoin de temps pour notre côté créatif, ainsi que prendre du temps pour déménager aux Etats-Unis. Au bout d’un moment, nous avons voulu créer un nouvel album : Nous avons pris l’avion pour nous rendre dans notre studio à New York afin de commencer le travail sur l’album. Pour la première fois, nous avons tout produit par nous-mêmes. Chaque chanson a été écrite par nous.

Pourquoi ?
Bill : Presque personne ne comprenait ce que nous voulions faire avec notre nouvel album. Normalement, nous enregistrons de nouvelles chansons en jouant de la guitare. Ca a été différent cette fois – Tom était surtout intéressé par les synthétiseurs. Au final, l’album sonne plus électronique que tout ce que Tokio Hotel a produit précédemment. Il ressemble à la vie nocturne de Los Angeles.

Y a-t-il un conseil que vous auriez aimé entendre au début de votre carrière ?
Bill : Lire chaque contrat avec attention. Avec le recul, je n’aurais rien changé. Bien sûr, nous avons aussi fait beaucoup d’erreurs au cours des dernières années. Je pense que nous faisons encore des erreurs, n’est-ce pas ?
Tom : De manière générale, nous avons été très chanceux.
Bill : Mais il y a un processus que nous avons appris : Maintenir l’équilibre entre la carrière et la vie privée. Nous avons toujours voulu que ça soit comme cela, mais ça n’a pas toujours été facile.

A cause de votre fanbase ? A-t-elle changé au cours des dernières années ?
Bill : Un bon nombre de garçons écoutent notre musique maintenant. Notre management nous a dit qu’il y a beaucoup de garçons qui regardent nos vidéos sur YouTube. A l’époque, nous avions presque l’impression qu’il n’y avait que des adolescentes à nos concerts.

Y a-t-il des différences entre les fans américains et européens ?
Bill : Pas vraiment. C’est comme une grande famille pour nous. Ils sont connectés en ligne dans le monde entier, c’est si agréable de voir cela.
Tom : Malheureusement, ça fait un moment que nous n’avons plus rencontré nos fans américains. C’est la raison pour laquelle nous aimerions commencer une tournée aux Etats-Unis.

Avez-vous déjà songé à revenir habiter en Europe ?
Tom : Georg et Gustav vivent toujours en Allemagne. Bill et moi aimons la vie à Los Angeles. Pour le moment, il n’y a aucune raison qui nous pousserait à retourner en Europe. Nous passons tellement de temps dans les avions – ça donne presque l’impression que nous vivons sur la route. Peut-être qu’un jour, nous retournerons habiter en Allemagne. L’Italie ou le Mexique seraient bien aussi.

Y a-t-il quelque chose dans le show business qui vous effraie ?
Bill : Nous avons vu beaucoup de choses au cours des dernières années et nous savons comment gérer le show business – J’ai l’impression que nous l’avons compris. La chose la plus importante, c’est que nous soyons toujours ensemble. Nous sommes une famille. J’ai l’impression que je peux faire face à tout tant que mon frère et mon groupe sont à mes côtés.

Quel est le moment dont vous êtes le plus fier dans votre carrière ?
Bill : C’est vraiment difficile de choisir : Je suis fier que nous ayons gagné un « VMA » en 2008. Ca parait toujours si irréel.
Tom : Je me suis senti fier quand nous avons terminé notre nouvel album.

Quelle est la prochaine étape pour Tokio Hotel ?
Bill : Nous commencerons la première partie de notre tournée mondiale en mars. Londres sera notre premier arrêt. Notre tournée mondiale sera plus intime qu’avant, nous voulons jouer dans de petits clubs cette fois. Nous irons partout pour voir nos fans. Ca sera formidable.

Traduction par Prinz16

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s